Krennlavaroù nevez an ifern

  • Auteur : Guy ETIENNE
  • Le livre : 2005 - 3, 192 p., 15,7x22 cm, ISBN 2-901 383-62-9
  • Prix : 15,00 €

Poésie

Recueil de poèmes et de textes poétiques composés entre 1986 et 2004 ainsi que des traductions de poètes allemands, anglais, français et slovaques : Johannes Robert BECHER, Gottfried BENN, Paul CELAN, Friedrich HÖLDERLIN, Rainer Maria RILKE, William BLAKE, Thomas Stearns ELIOT, Sylvia PLATH, Adrian MIATLEV, Armande LOUP, Laco NOVOMESKÝ

« Un samedi soir de décembre, alors que je pensais être seul à me promener dans l’église de Locronan, voici que j’aperçus quelqu’un d’assis au pied du pilier de saint Roch. Tout d’abord immobile, il inclina la tête et me déclara qu’il était William Blake et qu’il avait guetté ma venue. Il m’indiqua une place à sa gauche et sans attendre s’adressa à moi (je ne saurais dire si notre entretien fut en anglais ou en breton) ».

« Comme tu l’as remarqué, je restais court dans mes “Proverbs of Hell”. Un ange arrogant avait saisi mon daimon au collet et celui-ci épouvanté me paralysait le bras. Mais l’ange l’avait précipité au sol et me broyant la main me contraignit à tracer la soixante-dixième ligne, tu la connais : “Enough ! ” Offusqué, dans ma colère j’ajoutais : “or too much !” ; lisant ces mots, mon bourreau me lâcha la main — les anges, je l’avais déjà remarqué, n’entendent pas l’ironie —, cependant il scella mes feuillets de sorte que ma plume n’y laissait plus de trace. C’est ce même ange, je l’ai su depuis par ses collègues, qui se tenait debout sur la guillotine trois plus tard quand tombait le couperet sur la nuque de André Chénier.

« C’est toi que j’attendais à l’abri de cette église fortifiée. Tu es un homme heureux, dis-tu, et c’est vrai : l’eau ne cesse de baisser dans ton puits. C’est pourquoi, avant de te voir atteindre la porte que tu entends se déverrouiller sous les doigts de la mort, j’ai décidé de verser en toi une poignée des proverbes que je fus empêché de coucher sur le papier . » extrait de la préface.