Ar Morgezeg (The Sea-Horses)

  • Auteur : William Hope HODGSON
  • Le livre : 2012 – 4, 72 p., 15,5 x 22 cm, ISBN 978-2-901383-76-5
  • Prix : 10 €

Traduction bretonne de Ronan An Deroff

Préface par Peter Tremayne

Illustrations de Jennifer Day

Peu d’écrivains parviennent à insuffler la vie à la mer. Elle est sans aucun doute le décor le plus puissant qu’on puisse imaginer pour n’importe quelle histoire, particulièrement celles qui relèvent du fantastique et du macabre.

Pour les peuples celtes, comme les Bretons, qui habitent près des rivages hantés et des côtes turbulentes du périlleux Atlantique, elle a toujours représenté un monde à la fois sombre et menaçant, aux humeurs et aux perspectives changeant constamment. La mer est sans équivalent parmi les autres paysages naturels, elle peut provoquer malaise et consternation dans l’esprit des hommes et des femmes.

Parmi les nouvelles du recueil Men of The Deep Waters se trouve "The Sea-Horses”, “Ar Morgezeg”, présentée ici. Encore une fois nous nous trouvons dans le domaine du rivage hanté que le lecteur breton connaît si bien. Un jeune garçon, Nebby, possède un cheval de bois en forme de cheval marin. On dit qu’il est “réel” et il demande à son grand-père, Zacchy, comment il a été capturé. Les chevaux marins entraînent vers la mort les petits enfants les chevauchant, jusque dans les profondeurs incommensurables de l’océan où “les petits garçons chevauchent des chevaux marins pour l’éternité”.